CHEMINS VERS LE ROCÍO

Textes : Francisco José Martínez López
Photographies : Jean-Claude Martinez

Un livre photo en noir et blanc sur les chemins vers le Rocío



Le Rocio désigne aussi bien le village El Rocío qui dépend de la commune de Almonte en Andalousie que le pèlerinage qui se déroule chaque année à Pentecôte en direction de ce lieu.

Le village, sans asphalte, composé de petites maisons autour de l’ermita toute blanche qui abrite la vierge du Rocío est entouré de marais. Il est habité dans l’année par quelques centaines de personnes mais accueille pour le pèlerinage près d’un million de pélerins.

Le pèlerinage du Rocío (romeria) ne peut être que très partiellement évoqué dans un livre ou par des images, l’ensemble des émotions ne se raconte pas, il faut le vivre. Que l’on soit croyant ou pas le Rocío est un merveilleux moment hors du temps et fait de rencontres et de fraternité.

Pour accéder au El Rocio il existe quatre grands chemins qu’empruntent les hermandades (fraternités ou confréries) chacuns d’eux à ses particularités, ses rituels, ses étapes et son entrée au El Rocío. La durée du chemin est fonction de la distance, les hermandades de Séville mettront quatre jours à parcourir le chemin alors que celle de Huelva plus proche n’en mettra que deux.

Chacun effectue le chemin à sa façon, en marchant ou en utilisant des charrettes tractées par des animaux ou toute sorte de véhicules motorisés. Des milliers de personnes convergent vers El Rocío d’une manière qui pourrait paraître désordonnée mais tout est parfaitement orchestré et chaque hermandad suit son « simpecado » oriflamme qui représente la paroisse.

Le tempo est donné par l’allure des bœufs ou des mules qui transportent le simpecado. Tous les codes de notre vie quotidienne s’envolent, nous sommes hors du temps. Les femmes et les hommes changent pour l’occasion leurs tenues vestimentaires, non pas avec des vêtements d’un autre temps mais avec sa mode propre qui évolue en permanence. La nuit se passe à la belle étoile ou dans des campements éphémères au son de la musique, des chants, des danses.

Arrivés au El Rocío les pèlerins vont vivre durant trois jours au rythme des temps forts qui ponctuent les moments religieux, jusqu’au moment le plus fou ou la vierge, portée par les pèlerins, quitte l’ermita le lundi de Pentecôte pour aller à la rencontre des hermandades.

Le photographe à parcouru à sept reprises ces différents chemins, invité par différentes hermandades.




Chemins vers le Rocío
Textes : Francisco José Martínez López
Photographies : Jean-Claude Martinez
220 pages,180 images en noir et blanc,
format 22,5/23,5 cm couverture souple
Edition : Suerte-éditions
ISBN : 978-2901464-020 Parution 12 novembre 2019
Prix souscription 20 €


Vous souhaitez réserver un ou plusieurs ouvrages ? Cliquez ici